Tanjaouia...

Tanjaouia…

Par Christian Carbone

Quelques lumières dans la brume …
S’il ne fallait qu’un lieu où le talent s’exprime !
Tanger la mythique, où rien ne se passe mais tout arrive, le lieu improbable
de tous les possibles, où tout commence et rien ne finit … jamais.
« Rien n’est hasard, tout est symbole »
Quelques « pépites » percent ce voile éthéré si diaphane, immatériel mais
tellement lourd, pesant, d’une doxa monolithique.
En ma mémoire, leurs noms résonnent comme une mélopée enivrante de
notre Kasbah :
Asma, Aïcha, Kenza, Stéphanie, Soumaya, …
Libres ! De tout, en tout, partout !
Nul n’est besoin de pompeuses théories socio-politiques ou de farouches
combats militants pour ressentir ce maëlstrom tournoyant de liberté, de
fraîcheur, de lumière solaire, en un mot de « vie » !
Il suffit de les côtoyer pour ressentir ce choc subtil, enivrant mais profond
et délicieux comme un matin d’automne sur la baie …
Dans ce monde étrange où « l’avoir » règne en maître absolu, ces perles
fauves « sont » !
Chef d’entreprise, libraire, cinéaste, communicante, journaliste, …
Elles investissent les citadelles culturellement (tragiquement) machistes
avec une force sereine mais implacable !
Les premières lézardes apparaissent sur leurs murs d’ocre poussière.
Delacroix, Matisse, Bacon, Burroughs, Bowles, B. Jones, … y ont posé
pinceaux et plumes. Etonnant, non ?

Ana Tanjaoui !!!


Madagascar par la mode avec COCO MASOMBIKA, entre recyclage et innovation

Madagascar par la Mode avec COCO MASOMBIKA,

Entre recyclage et innovation

Entretien avec Michèle Charvet-Rafidison par P.Cressot

L’impulsion de créer? une histoire de plaisir

« J’ai eu 54 ans cette année. Dessiner des vêtements, est venue comme une évidence depuis mon plus jeune âge. Un loisir créatif depuis mon enfance, jusque l’intention de m’habiller avec mes créations, et à 25 ans je décide d’apprendre la technique par le biais de cours particuliers de couture avec une modéliste qui m’ont permis de les réaliser moi-même toujours pour le plaisir.

Comment l’aventure a débuté?

A 32 ans j’ai commencé la peinture et l’art plastique et ai créé mes premiers articles commerciaux de déco maison et jardin à 36 ans, tout particulièrement de la poterie. Une majorité des maisons de Toamasina ont été décoré de mes produits en terre cuite de 2001 à 2010, mais en 2005, j’ai présenté ma première collection de vêtements d’un style que j’ai toujours appelé « ARTISANAL COUTURE », car tourné vers une mode éthique en mettant en avant l’artisanat, l’art et le surcyclage.

Suivi d’une reconnaisance 

Elue meilleur styliste Malagasy en 2009 par un événement « Tendances show », et en 2010, je ne me suis plus consacrée à la mode en 2010. Sur appel à candidatures, j’ai été sélectionné avec 14 autres stylistes pour bénéficier d’une formation en design de mode à Antananarivo subventionnée par l’ambassade de France via son projet Art Mada 2, par la Région Ile-de -France et le Ministère de la Culture et des Arts Malagasy ; une formation assurée par des professeurs du lycée Rolland-Garros de La Réunion, une styliste parisienne Sakina M’sa, et des ateliers avec Jean-Luc François, Batik International, Madacraft, Universal Love (Isabelle Quéhé). Une formation qui m’as permis avec 3 autres stylistes de participer pour la 1ère fois à un salon international « Ethical Fashion Show » au Carrousel du Louvres à Paris en 2012.

Tes succès?

Des défilés de Toamasina avec 2 collections par an, un nouveau salon international à Paris en 2016 « Le Labo International », Paris fashion week en 2016 et 2017, la Milan Fashion week en 2017 et la création en 2018 à Paris de ma nouvelle marque « Micou Couhèle créations » pour être au cœur de la mode.

De Mada ….à Paris

Le 1er avril 2019 de décide de déménager de Madagascar à Orléans pour être au cœur de la mode. Je participe depuis 2016 aux événements pour le climat et la mode éthique organisé par l’association Universal Love: COP 22 – La mode pour le climat à Marrakech/COP22 en 2016, Patrimoine et mode éthique à Paris en 2017, Parures, objets d’arts à porter à Paris en 2017 et à la Manufacture de Roubaix en 2019.

Mon pseudo de créatrice est depuis le début de mes créations Coco Masombika.

Ton rêve?

Un partenariat ou un financement pour la réalisation, la communication et la distribution de mes créations pour être connue et consommée par plus grands nombres, une reconnaissance dans le secteur du métier de la mode.

Les futurs projets?

D’abord un défilé de mode à Toamasina le 14 décembre prochain pour la présentation de ma dernière collection. Ensuite être sélectionnée à un concours de jeunes créateurs à Paris auquel je me suis inscrite et d’en devenir la lauréate pour l’année 2020, une façon d’avancer dans mon rêve de reconnaissance et dans ma recherche de partenariat pour la communication, les réalisations et la distribution de ma marque. « 

une créatrice éthique à suivre Facebook et Instagram: Coco Masombika, Micou Couhèle créations.


Maroc: le Manifeste 490

Maroc: le Manifeste 490

par Christian Carbone

Le manifeste des 490 publié par Leïla Slimani, prix Goncourt 2016, sur l’impensable procès et sentences que vient de subir la journaliste marocaine Hajar  Raissouni.

Les relations sexuelles hors mariage sont en effet interdites par l’article 490 du code pénal marocain, qui punit «d’emprisonnement d’un mois à un an toutes personnes de sexe différent qui, n’étant pas unies par les liens du mariage, ont entre elles des relations sexuelles ». L’avortement est aussi interdit, sauf quand la vie de la mère est en danger. L’article 453 du code pénal prévoit jusqu’à deux ans de prison pour une femme qui se fait avorter, et jusqu’à cinq ans de prison pour une personne pratiquant un avortement sur autrui, rappelle « Libération ».

« AUJOURD’HUI, JE NE VEUX PLUS AVOIR HONTE. MOI QUI AIME, AVORTE, AI DES RELATIONS SEXUELLES SANS ÊTRE MARIÉE. MOI QUI ME CACHE. MOI QUI RISQUE LE DÉSHONNEUR, L’INFAMIE, LA PRISON. »

Les signataires de cette tribune demandent un changement rapide de législation, qui ne correspond pas à la réalité de la population marocaine. « Aujourd’hui, je ne veux plus avoir honte. Moi qui aime, avorte, ai des relations sexuelles sans être mariée. Moi qui me cache. Moi qui risque le déshonneur, l’infamie, la prison », peut-on lire dans le manifeste.

Il est aussi écrit qu’en 2018, 3 048 personnes ont été incarcérées pour adultère au Maroc. C’est ce que risquait la journaliste marocaine Hajar Raissouni, arrêtée pour « relations sexuelles hors mariage» et « avortement illégal »

Alors que le procureur avait reporté son jugement à fin septembre, elle avait été incarcérée et risquait jusqu’à deux ans de prison. Le manifeste des «hors la loi » a eu un impact sur le procès de cette jeune femme de 28 ans.  Le 16 octobre 2019, le Roi du Maroc a gracié la journaliste.

En 2018, deux articles du code pénal marocain (art.490 – art.453) ont conduit dans les geôles marocaines 3 048 personnes pour adultère. 

Un cri de révolte le Prix Goncourt 2016, Leïla Slimani :

« Aujourd’hui, je ne veux plus avoir honte.
Moi qui aime, avorte, ai des relations sexuelles sans être mariée.
Moi qui me cache.
Moi qui risque le déshonneur, l’infamie, la prison »

Un manifeste est publié sur internet : texte490@gmail.com

« De nombreuses personnalités du monde culturel et artistique et de la société civile nous rejoignent …

Notre combat est le vôtre.
Nous n’attendons plus que vous … Lisez et signez !!! »  -Christian Carbone

 

 

photo credit HuffingtonPost Maghreb


Femmes: Kristel, le Trio Malgache rock

Focus sur Kristel

Pop, Rock / Madagascar : Pépites du Rêve Africain depuis 2017

Par Laetitia Normand

Qui est-elle ? Qui est-elle ? Une femme bassiste.

Par-dessus tout ? De Gossip à Prince en passant par Skunk Anansie avec un soupçon de touche tropicale.

Résultat ? Le genre de roche qui vous frappera avec un fer à repasser chaud pour brandir fièrement leurs racines. Ce n’est pas seulement le féminisme qui s’expose, mais c’est surtout une génération en état d’urgence qui prépare son avenir. L’avenir pour eux-mêmes et pour la nation.

Bassiste et chanteuse, Christelle Ratri forme le groupe sous le nom de Kristel. Entourée de son mari, Andry Sylvano à la batterie et de son frère, Ben Kheli à la guitare, elle a aussi eu l’occasion de collaborer avec d’autres artistes reconnus de Madagascar.

Ses textes, uniquement en malgache, racontent le quotidien des habitants de la grande île  de la côte Sud-Est de l’Afrique.

Une femme artiste engagée, une battante.

A suivre

Youtube : https://www.youtube.com/channel/UClhYEYYAdQYiPJETOp_XeAA

Bandcamp : https://kristelband.bandcamp.com/merch


Une amoureuse de l'Afrique et chercheuse de talents

Une amoureuse de l’Afrique et une chercheuse de talents, Laetitia Normand

Entretien avec Laetitia Normand, Fondatrice du REVE AFRICAIN

Rencontrée au FIED, à Abidjan le 4 et 5 juillet dernier, Laetitia Normand est une femme passionnée, bienveillante; elle est tombée amoureuse de l’Afrique il y  a quelques années et a décidé d’en faire sa vocation. Certains ont le Rêve Américain et Laetitia à Le Rêve Africain. En 2009, elle créé le RÊVE AFRICAIN et devient chercheuse et coordinatrice de talents. Par P.Cressot

 

Quelle est la philosophie du RÊVE AFRICAIN?
C’est d’abord une association, le Rêve Africain favorise les échanges de projets culturels venus d’Afrique, des Caraïbes de Jamaïque d’Haïti, Brésil, Mexique et Cuba et tous autres projets inspirés par l’Afrique depuis 2009.

Vous avez des objectifs, quels sont-ils?
Faire vivre l’éthique du Rêve Africain,
Favoriser les échanges culturel
Encourager le tourisme
Valoriser le Digital comme vecteur de professionnalisation et de promotion à l’international

Parlez nous de cet appel à projet 2019/2020?
L’AFRO PEPITES SHOW est le 1er concept où les artistes peuvent faire leur SHOW sur internet autour du thème des cultures africaines.

Chaque année nous retenons trois projets que nous soutenons à l’international.

Quelle catégorie d’artistes visez vous?
Les musiciens, stylistes, conteurs, poètes, humoristes, danseurs, photographes, peintres, réalisateurs de court métrage, clip sculpteurs et acteurs pour l’Afrique installée partout dans le monde.

Agenda 2019-2020?
Du 1er juillet 2019 au 15 décembre 2020: appel à projets ouvert
17 décembre 2020-10 janvier 2021: Commission du Rêve Africain
15 janvier 2021: Annonce de la sélection du Comité
Du 15 janvier au 15 février 2021: Votes ouverts par pays
Du 20 février au 20 mars 2021: Votes ouverts pour les premiers projets
Le 30 mars 2021: Annonce des 3 pépites 10ème édition

Laetitia, un hommage en août dernier au Professeur Kiflé Sélassié Béséat

Il était « 100% Éthiopien, 100% Africain et 100% citoyens du monde » comme il aimait dire à chacun d’entre nous.
Assistant du Professeur Maurice Duverger à l’Université de Paris 1 la Sorbonne, Directeur du Fonds international pour la promotion de la culture FIPC/ UNESCO et auteur de plus d’une trentaine d’ouvrages à caractère culturel, économique, historique, social, philosophique et politique, c’est ainsi qu’il m’avait demandé de le présenter lors de nos conférences pour défendre notre projet commun « Un tour d’Afrique en 54 semaines. »
On a grandi vite avec lui à nos côtés. C’est la personne qui a le plus cru en nous. Je ne serai jamais suffisamment reconnaissante du temps qu’il prenait à me transmettre son expérience, me former, m’ouvrir les portes de son réseau tout cela dans la bonne humeur et en poésie.
Il pratiquait un art martial intellectuel de haut niveau. Nous étions les mêmes utopistes… il avait le savoir et moi l’ardeur, il va profondément me manquer.

L’Afro Pépites Show découvre et Le Rêve Africain révèle:

http://www.afropepiteshow.com

www.lereveafricain.com

https://www.facebook.com/LEREVEAFRICAIN/?ref=page_internal


Leadership en Afrique & wealth management

Leadership en Afrique & Wealth Management

Par Patricia Cressot

Gérer les actifs d’une famille, d’un Chef d’entreprise, c’est aussi diversifier son Patrimoine d’une gestion bancaire classique. Diversifier à travers des investissements en private equity, en art & objets de collection, en immobilier, savoir les intégrer dans son patrimoine, s’orienter aussi vers des investissements dits « plaisirs », croire en des start-ups, investir dans des programmes de digitalisation ou encore d’intelligence artificielle ;

 

Pourquoi l’île Maurice ?
Ceci dans un cadre fiscal, légal et une stabilité, la destination de Maurice est un choix d’excellence, un hub , une plateforme entre l’Europe, l’Asie et l’Afrique.
En quelques chiffres
  • PIB par habitant:   en 1970: 200USD, …………….en 2017:10,000USD*
  • Nombre d’entreprise (GBC’s):   en1970 <500 ……….en 2017 >50,000
  • Investissement direct Etranger: en 1970 <1MUSD…en 2017: 390 MUSD

*source BOI Maurice

Professionnalisme, organisation reconnue

  • FORBES SURVEY OF BEST COUNTRIES FOR BUSINESS 2017 (1ST IN AFRICA),
  • WORLD BANK BUSINESS 2018 (1st in Africa)
  • GLOBAL COMPETITIVENESS INDEX 2016-2017 (1ST IN AFRICA)

Maurice devient un HUB, un pont entre l’Afrique, l’Europe et l’Asie,

Plateforme éducative: Un niveau d’éducation en plein essor: les meilleures écoles s’installent: ESSEC, ASSAS, UCLAN, Middlesex Univerisity, Centrale Nantes, Vatel, ESCP Europe

Position stratégique et géographique: Un pont entre l’Asie, l’Europe et l’Afrique. Membres de nombreuses associations africaines (Union Africaine, Southern African Development  Community, le Marché Commun de l’Afrique orientale et australe et l’Indian Ocean Rim)

Plateforme financière et juridique: un système bancaire organisé, FSC, Mauritius Bar Association (570 professionnels), Maurice Centre d’arbitrage international (International Arbitration Act 2008), Membre de la cour international de Justice, un système hybride de droit français et juridique : code Napoléon (code civil et code commerce), Common law britannique, droit des sociétés européennes orientés en Afrique.

Plateforme juridique et fiscale : 46 Conventions de non double imposition, et des Accords de protection des investissements

Qui achète à Maurice? 

44% des français

29% sud africain

7% mauricien

2% suisse

2% belge

2% indien

1% russe

1% Allemand

Reste: autre

SMART ILE MAURICE:

Infrastructures, technopoles, smart cities

Projet Smart cities: 12 projets approuvés, 3,000 hectares, 4,000 unités résidentielles, 328 755mcarré d’espaces commerciaux, 475 168 mcarré de bureaux.

Un hub en plein développement, une concurrence certaine dans un monde compétitif et connecté.

Patricia Cressot


Jumia, l'Amazon(e) africain?

Classée parmi les 50 meilleures sociétés innovantes au monde par le MIT (Massachussetts Institute of technology) en 2017,

première « licorne d’Afrique » , nomination réservée aux start-ups dont la valorisation dépasse le milliard de dollars, Jumia est en voie de devenir l’Amazon de demain.

Créé en 2012 par deux français, avec l’aide d’investisseurs internationaux*, cette plateforme d’e-commerce inspirée du géant américain,  permet à ce jour à 50.000 détaillants d’écouler leurs marchandises, faisant transiter 8 millions de colis l’année dernière.

Avec 5 Millions de produits listés allant de l’hôtels , restaurants aux biens de consommation, cette plateforme distribue dans 14 pays dont au Cameroun, Ghana, Sénégal, Tanzanie, Uganda, Rwanda, Nigeria, Egypte, Maroc, Kenya, Cote d’Ivoire, Afrique du Sud, Tunisie et Algérie.

Le Digital en Afrique, vecteur de croissance?

Jumia surfe sur le développement du « Digital » en Afrique, utilisant la forte croissance des abonnés internet et smart phone jusque dans les villages reculés d’Afrique.

La stratégie de Jumia, de se positionner comme « marque leader » quelque soit le secteur (allant de la réservation de voitures, à l’hôtel ou achats de biens de consommation), Jumia a regroupé 9 secteurs sous l’enseigne Jumia avec Jumia mall, Jumia Market, Jumia Food, Allo Resto Jumia Deals , Jumia jobs, Jumia cars.

Une « african » success story ?

Malgré les tempêtes liées à la crise pétrolière au Nigéria, et un EBITDA encore négatif,

le chiffre d’affaires en 2017 est en augmentation de 11% à 93.9 millions d’euros et dépassant 550 millions de visite. Aujourd’hui, les freins principaux sont surtout liés aux déficits d’infrastructures, aux coûts logistiques et à la gestion des talents.

Pour reprendre les termes de la journaliste Marie de Vergès, du Monde « Eco & Entreprise »  :

« Le principal défi pour l’e-commerce en Afrique ne consiste pas tant à vaincre les embouteillages et les chaussées défoncées qu’à « éduquer » le marché ».

*en 2012 Rocket Internet, MTN, Millicorn suivi de nouvelle levée de fonds (300MEUR) en 2016 avec MTN, rocket Internet, AXA, Goldman Sachs,Orange et CDC.


BILAL MOUSSA, un photographe et les Femmes

Bilal Moussa, un photographe et les Femmes

Par Patricia Cressot

 

Rencontrée lors d’une conférence Jeune Afrique « Les Héroïnes de Dakar » en 2018, BILAL MOUSSA est un photographe libanais qui met en valeur la femme et le fait bien, le magazine Jeune Afrique ne s’est pas trompé.

 

BILAL MOUSSA, et le LIBAN

« Bilal tu es libanais ? »

Comme tout libanais, il prend soin de lui . Perfectionniste, cela se voit surtout dans son travail. C’est un artiste photographe, qui puise son énergie dans la photographie de femmes, se rapprochant de blogueuses, designers et de magazines entre le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Maroc, et la France.

 

LA PHOTOGRAPHIE ou LE LUXE

Installé au Sénégal depuis peu, Bilal commence à se faire connaitre dans le monde de la Mode, du Luxe et de la filmographie, preuve d’un article du magazine reussirbusiness.com

un NOM à retenir.

 

INSTAGRAM @bilalmoussaa

Book PDF

Leadership féminin: le FIED à Abidjan

« PARTIE DE RIEN POUR DEVENIR QUELQU’UN », slogan de Djelika YEO, Présidente du FIED, Forum International des Femmes Entreprenantes et Dynamiques.

Par P.Cressot

Le Forum a regroupé les femmes africaines cette année encore. Djelika YEO la présidente du FIED est une femme courageuse, avec un grand cœur qui veut aider les femmes africaines à développer leurs affaires.

3 jours de Forum, de conférences et d’échanges, et cette année le thème des panels avait comme angle directeur les TIC .

 

Forum International Féminin

Des Femmes engagées telles que la Présidente de Centrafrique Madame Samba Panza, l’Ambassadeur Son Excellence Monsieur Labidi, une belle délégation de femmes Chefs d’entreprises de Tunisie, du Maroc, du Sénégal, du Togo entres autres.

 

La France et Monaco

Les Femmes de Monaco et de France ont été à l’honneur le 4 et 5 juillet , invitant Joëlle Baccialon, Secretaire Générale de l’Association des Femmes Chefs d’Entreprise Monde, Hilde Haneuse, Présidente de l’Association des Femmes Chefs d’Entreprises de Monaco, Maty Diouf, Adjointe à la Métropole de Nice.

Un Partenariat a été signé entre l’Association des Femmes Chefs d’Entreprises de Monaco (AFCEM) et le FIED CÔTE D’IVOIRE afin de développer les synergies, les échanges entre les Femmes de Côte d’Ivoire et de Monaco.

De nombreux panels ont été brillamment organisés sur le thème du développement des femmes.

 

Leadership

Chaque grain, chaque initiative compte pour donner confiance à l’entreprenariat féminin en Afrique.
Le leadership, la solidarité et l’entraide dépassent les frontières entre Monaco et l’Afrique.


TOUTY, une designer sénégalaise de talent

Une designer sénégalaise de talent , Touty

Par Patricia Cressot

 

TOUTY Plus connu sous le nom Bijou, cette brave est une passionnée, créative, professionnelle, ambitieuse et très ouverte et généreuse en échange.

Sa passion pour la mode est née depuis sa jeune enfance. Les vêtements sont pour elle un moyen d’expression, l’image projetée au monde extérieur. Elle croit que définir son style, c’est définir son identité, sa personnalité… « Le style : c’est l’expression de soi, c’est ce qui nous rend tous uniques ».

TOUTY complète sa formation en stylisme de mode à ESMOD Paris . Elle travaille par la suite commeconseillère de vente dans la mode Européenne. Au cours des dernières années, elle travaille comme conseillère de mode chez Colette, l’éclaireur, Chanel, Carré blanc etc… mais son rêve était de travailler à son compte. Avec plusieurs années d’expérience dans le domaine de la mode, elle fait le grand saut en 2015 et créé la marque TOUTY qui s ‘adresse à toutes celles qui recherchent l’élégance et l’ exception.

Puisant son inspiration dans sa culture Toucouleur,du multiculturalisme et du monde, de l’Afrique à l’Europe en passant par l’Asie. Elle Travaille des matières nobles comme le bazin,la soie, broderie anglaise, shantung etc…dans un style ultra moderne pour les femmes. En dehors de sa ligne de vêtement adulte, une ligne pour enfant Elysara a ravi la vedette au prêt à porter importé.

Aujourd’hui, une partie de son rêve a été accomplie et La mode, sa passion depuis l’enfance est devenu son travail.